Investissement immobilier

Depuis quelque temps, l’investissement locatif attire de plus en plus de particuliers. Ce type d’investissement consiste à acquérir un bien immobilier dans l’ancien ou dans le neuf afin de le mettre en location et d’obtenir ainsi des revenus mensuels. Pour financer un investissement locatif, vous pouvez :

Cela peut vous intéresser : Guide ultime: Vente aux enchères de maisons à Nantes

Utiliser vos fonds propres personnels ou ceux d’une société

Le premier choix qui s’offre à vous pour financer un investissement locatif est l’utilisation de vos fonds propres ou ceux de votre société. Vous prenez donc soit les fonds disponibles de votre entreprise, tels que le capital social ou les réserves, soit votre épargne qui servira à votre projet d’acquérir le bien immobilier. Le capital prélevé dans ces fonds correspondra à la valeur d’acquisition du bien et aux frais annexes, comme les frais d’agence et les frais de notaire.

Avez-vous vu cela : Tout savoir sur le taux de rentabilité moyen d'un investissement immobilier en France

En investissant avec vos fonds propres ou avec ceux de votre société, vous évitez l’endettement avec les frais de banque et les intérêts. L’inconvénient avec ce genre de financement est que la capacité d’investissement est limitée par le montant du fond en question.

Souscrire à un prêt immobilier

La souscription à un prêt immobilier est également la meilleure solution la plus utilisée pour financer un investissement locatif. Ce choix est généralement adopté lorsque la cagnotte en main ou les fonds de la société sont insuffisants. Mais vous pouvez aussi recourir à ce genre de prêt, si les sociétés auprès desquelles vous avez emprunté la somme nécessaire veulent garder leurs propres fonds.

Les avantages avec le fait de demander un emprunt pour financer un investissement locatif sont nombreux. Tout d’abord, il est possible de financer le logement et de placer vos fonds propres sur d’autres supports. Mais en plus, l’emprunt est plus rentable, car son taux d’intérêt est le plus souvent inférieur au taux de rendement du placement. Le dernier avantage d’un emprunt immobilier est que les intérêts du prêt sont déductibles des loyers, à condition que ceux-ci soient déclarés avec l’impôt sur le revenu.