Immobilier locatif

Sachez que les appartements et les maisons ne sont pas les seuls biens immobiliers dans lesquels vous pouvez investir. Il y a également les immeubles de rapport qui constituent un placement rentable. Mais de nombreuses variables sont à prendre en compte dans le calcul de la rentabilité d’un tel immeuble.

A lire également : Immobilier locatif : est-il rentable de rénover une ruine ?

Un petit rappel sur l’immeuble de rapport

Le terme  » immeuble de rapport  » est un jargon utilisé dans l’immobilier pour désigner un immeuble entier acheté pour être destiné à la location et ainsi générer des revenus locatifs.

Un immeuble de rapport comporte donc plusieurs logements pour habitation ou pour locaux commerciaux qui appartiennent tous à un seul et unique propriétaire. L’achat d’un immeuble de rapport est un véritable placement sur le long terme.

A voir aussi : Faire appel à une entreprise de BTP pour booster la rentabilité de son bien

La rentabilité brute d’un immeuble de rapport

La rentabilité brute est le quotient de base qui permet d’avoir un aperçu approximatif de la rentabilité d’un investissement immobilier. Pour calculer ce paramètre, dans le cas d’un immeuble de rapport, il faut additionner tous les loyers annuels de chaque logement. Puis, il faut diviser cette somme par le coût d’acquisition de la propriété. Ensuite, il faut multiplier la valeur obtenue par cent.

Notez que ce concept ne reflète pas réellement les revenus qu’il est possible de percevoir, car les charges de locations ne sont pas prises en compte.

La rentabilité nette d’un immeuble de rapport

La rentabilité nette ou la rentabilité nette de charges est un concept plus précis pour évaluer le rendement d’un investissement immobilier. Afin de calculer la rentabilité nette d’un immeuble de rapport, il faut reprendre le calcul précédent.

Mais il faut déduire de chaque loyer les différentes charges, notamment la taxe foncière, les charges non récupérables et les frais de gestion, avant de les additionner. Il faut ensuite diviser le résultat par le prix d’achat de l’immeuble (frais d’agence et frais de notaire inclus).

La rentabilité nette-nette d’un immeuble de rapport

Bien que la rentabilité nette soit déjà précise, la rentabilité nette-nette l’est encore plus. Le calcul de celle-ci permet d’aboutir à une évaluation encore plus précise du rendement de l’immeuble de rapport. En effet, les recettes et dépenses annexes ainsi que les avantages fiscaux tels que le Pinel, le Censi-Bouvard, la déduction des travaux ou encore les intérêts d’emprunt sont inclus dans la détermination de ce paramètre.

Le calcul de la rentabilité nette-nette relève du cas par cas. Le taux obtenu ne peut donc pas servir de base à une autre personne.