Agent immobilier

Un investissement locatif est un projet durable avec des avantages considérables. Toutefois, certains risques sont à prendre en compte comme les loyers impayés. Pensez à souscrire à une assurance dédiée à ce genre de situation. Il faut déterminer le type de contrat que vous voulez avant de vérifier les autres conditions.

Dans le meme genre : Comment déléguer la gestion de sa location à une agence immobilière ou à un gestionnaire en ligne ?

Choisissez le type de contrat qui vous convient

Les différents types d’assurance loyers impayés suivants peuvent être proposés :

  • Un contrat pour les frais juridiques : votre locataire peut parfaitement vous poursuivre en justice sur l’état du bâtiment que vous lui donnez. L’assureur peut régler les frais que vous dépenserez.
  • Un contrat pour les frais d’expulsion : il se peut que vous vous trouviez à expulser le locataire. Les frais pour cela peuvent coûter des milliers d’euros. Votre compagnie d’assurance peut vous dédommager pour cela.
  • Un contrat pour les frais de remise en état : vous allez pouvoir vous prémunir des dégâts laissés par votre ancien locataire.

A lire également : Bail locatif : les erreurs à éviter pour un propriétaire

L’assurance ne couvre pas tout

Une assurance loyers impayés ne garantit pas une couverture dans toutes les situations. Cela concerne, par exemple, un investissement locatif saisonnier. Votre contrat se caractérise en effet par sa longue durée. Une couverture n’est pas non plus valable pour la location d’une résidence secondaire.

Votre assureur peut alors rejeter votre dossier pour un remboursement même en cas de départ précipité de votre locataire. La mise en location d’un local commercial n’est pas non plus couverte par cette assurance. Vous devrez alors trouver d’autres solutions pour sécuriser votre investissement dans ces trois conditions.

Combien coûte une assurance loyers impayés ?

Le prix d’une assurance loyers impayés peut changer d’une assurance à une autre. Le calcul peut en outre se baser sur le loyer annuel ou mensuel que vous percevrez. La majorité des compagnies proposent un taux de 2 à 5 %. Vous pouvez opter pour un contrat en groupe pour faire baisser le taux. Vous pourrez obtenir une réduction de 1,5 à 3,5 %. La compagnie doit en général vous informer sur les modalités de paiement de votre cotisation chaque mois. Cela est aussi valable pour les remboursements que vous devrez recevoir.

Choisissez bien votre assurance loyers impayés

Les facteurs suivants sont à prendre en compte pour trouver l’assurance loyers impayés qu’il vous faut :

  • Le plafond et la durée de l’indemnisation ;
  • La franchise jusqu’à l’obtention de l’indemnisation ;
  • Les garanties proposées par l’assureur ;
  • Le prix des offres mises à votre disposition ;
  • La qualité du service proposée par la compagnie ;
  • La flexibilité concernant les critères d’éligibilité.

Vous pouvez utiliser un comparateur en ligne pour faciliter votre choix. Il ne faut rien laisser au hasard sur les points indiqués pendant la comparaison.

Le point sur le changement de votre assurance loyers impayés

Le changement de votre contrat d’assurance loyers impayés dépend de chaque nouveau locataire. Cela permet d’adopter de nouveaux termes et garanties pendant la durée de la nouvelle location. Le changement peut se faire si l’ancien locataire s’enfuit ou décède. Vous pouvez aussi attendre la fin du contrat de location pour prendre une décision. Vérifiez en tout cas le nouveau contrat ainsi que les critères d’éligibilité de votre futur locataire. N’oubliez pas les garanties, mais aussi les offres et les services qui vous seront proposés.